Quand venir à l’Ile d’Yeu?

Quelle est la meilleure période pour profiter de l’île d’Yeu ?

Nous aimons chaque saison. Quel conseil pourrions nous vous donner ? A quelle période préférez nous venir ? …. Que venez vous chercher?

Il y a des animations presque tout le temps, mais fétards s’abstenir. Ici, on vient chercher tout autre chose…..

  • Janvier. L’ile se remet du réveillon. C’est le mois le plus calme. Les ados sont repartis sur le continent, les Islais commencent à prendre leurs congés annuels. Dans une ile du bout du monde, aux Antilles, ou en Asie. L’ile va vivre au ralenti pendant 2 mois. L’ile est quasiment déserte, et cette ambiance peut être déconcertante pour les non initiés !
  • Février.  Les mimosas sont à l’honneur un peu partout. L’île réserve ses secrets à ses amoureux. Les commerces sont encore fermés.
  • Mars / Avril  c’est l’éveil. La période des vacances de printemps offre l’occasion de découvertes dans une fraîcheur boisée. Les Islais préparent leurs créations pour la prochaine saison, nettoient l’ile et ses commerces.
  • Mai avec ses  week ends prolongés, est un compromis sympa pour une parenthèse marine en avant première des grandes vacances. Et l’occasion de promenades sur la plage ou dans les petits chemins, les boutiques ouvrent pour la saison. Pas encore de festivités ni de marchés. C’est le calme avant la déferlante. C’est certainement une des meilleurs périodes, que vous veniez chercher du repos, de la marché , de jolies vues, des rencontres sur le port…
  • Juin, est l’idéale période des fleurs : l’odeur des chèvrefeuilles est omniprésente, le parfum des genêts est un enchantement, et les hortensias sont à leur apogée. La nature, et les Islais sont disponibles. Les résidents secondaires qui le peuvent s’installent dans leurs maisons.
  • Juillet. Il y a encore des hortensias et des bignones en fleurs.  C’est le mois idéal pour trouver une météo clémente et une nature encore verte. Les touristes sont déjà là, mais dans une ambiance plutôt nonchalente. C’est la période où on peut conjuguer ballades et baignades, mer et campagne sur l’île. Visites, marchés, curiosités, sans l’affluence. Vous trouverez des échoppes d’artisanat insulaires, des boutiques éphémères de livres et d’art.. un peu.. tout est en quantité limitée…comme notre territoire… le « Caillou »
  • Août. C’est le rush, L’île d’Yeu devient une station balnéaire, sa population peut être multipliée par plus de 10 pour le 15 Aout, avec la bonne humeur des touristes et la vitalité des jeunes sur le port. C’est l’autre extrême. Les jardins sont secs, les pelouses ont la couleur des prés, et il hume un mélange d’odeurs de crèmes solaires, de cuprécius et de sable chaud. Les réservations commencent en septembre de l’année précédente quand elles ne sont pas faites d’une année sur l’autre. C’est la période festive de l’été, enivrante, éreintante. Heureux de la voir arriver, et finalement, contents qu’elle finisse par s’arrêter, car le rythme est dense. Les touristes se retrouvent d’une année à l’autre. Le port et ses bistrots accueillent tout le monde. Le sourire et la bonne humeur se lisent sur les visages. Heureusement la grande majorité se déplace en vélo. On nous dit qu’il y a des voitures… et oui, les islais qui travaillent les utilisent….comme les continentaux quand ils sont chez eux. C’est le festival « Viens dans mon ile », qui accueille environ 2000 personnes pour chaque soirée. Concert à la citadelle, à taille humaine, comme tout ici.
  • Septembre. Eté indien ? L’été n’en finit pas de s’étaler. L’arrière saison est remplie de couleurs d’automne, et les couchers de soleil laisse rêveur le passant qui laisse passer le temps. Clichés à faire du coté de la pointe du but.
  • Octobre, Novembre… Souvent une belle arrière saison. Les derniers touristes boivent encore un verre en terrasse, à coté des Islais qui reprennent leur souffle.  Sans foule, tranquillement, l’île se remet de son été…chacun reprend ses habitudes et se prépare pour l’hiver. Certains hivernent leurs commercent ou leur maisons et reviendront au printemps prochain…
  • Les mois d’hiver apportent leur charme aux amoureux de la nature, et aux solitaires..  il règne sur l’île une lumière très particulière et une atmosphère empreinte de poésie.

Et pourquoi pas venir déguster votre homard pour  la nouvelle année entre amis? ou simplement un ragoût de thazard, un agneau bio, des patagos? en amoureux? en famille ? L’île se prête à tous ceux qui ont envie de partager un moment de convivialité, entre eux, en partant à la connaissance des habitants, autour d’un verre, ou sur les sentiers.

Le point commun de tous les amoureux de l’île: un grand respect pour ce que la nature nous  offre, l’amour de la beauté des choses et des cœurs. Ici les choses changent doucement, pour ne pas oublier ce que nous sommes, ce que nos aïeuls nous ont laissé, et l’entretenir le plus longtemps possible. Le partage et l’entraide sont des incontournables, parce que nous sommes sur un île, et ça, ça change tout. On adore ou on déteste, mais nul ne peut rester indifférent.

Ne venir que si vous êtes en harmonie avec ces valeurs …